le général Mbuza Mabe vient s’ajouter à la longue liste d’officiers généraux et supérieurs congolais de l’ex-FAZ et des FARDC, victimes de la stratégie d’occupation que conduit de main de maître « Joseph Kabila ». Celui-ci ne lésine pas sur les moyens, et ne tarit pas d’imagination quant aux méthodes à utiliser : assassinat, accident organisé, empoisonnement, tortures, enlèvement, humiliation et harcèlement moral…etc.
mbuzamabeIl y a à peine trois semaines le général Vungbo vient lui aussi de subir le même sort : humilié en public à l’aéroport international de Ndjili au moment de son embarquement avec ses autres collègues pour une mission de service aux Etats-Unis, l’infortuné qui est rentré chez lui effondré, a succombé à une crise de tension devant l’écran de sa télévision. Tous les moyens sont bons, pourvu qu’on atteigne le résultat escompté. L’ogre n’est pas encore repu du sang des officiers congolais. Le tsunami qu’il annonce à travers des mises en scène ridicules au sujet d’une prétendue infiltration des services de l’ANR par RFI, ces mises en scène-là ne visent qu’à justifier l’épuration très prochaine des cadres et officiers congolais, pour les remplacer par leurs collègues rwandais du CNDP formés déjà dans les mêmes domaines au Rwanda.
Qui ignore en effet que les services congolais depuis mai 1997 sont devenus un vrai « wenze » (marché populaire) où règnent en maître les agents et instructeurs des services angolais, rwandais et autres ougandais ? Qui ignore que la majorité des cadres et agents congolais des services spéciaux ont progressivement pris conscience de la supercherie et de l’imposture au sommet de l’Etat, et qu’ils rejoignent les uns après les autres, le camp de la patrie pour la libération du pays ? Pourquoi « Kabila » n’a jamais crié à l’infiltration des services spéciaux face aux nombreuses publications par l’APARECO des documents authentiques (jamais contestés) de l’ANR et de la DEMIAP ? Pourquoi un simple commentaire de la journaliste de RFI sur des activités administratives internes de l’ANR devrait-il soulever un tel remue-ménage ? Quand on veut noyer son chien, dit-on, on l’accuse de rage. C’est ce que fait « Kabila » qui pousse le culot jusqu’à qualifier les cadres politiques congolais (mobutistes et kabilistes confondus) d’incompétents et d’immoraux. Il n’en trouve pas 15 parmi eux qui remplissent ses critères! Lorsqu’un taximan illettré et vagabond de surcroît, se met à coter des éminents professeurs d’université et des brillants cadres universitaires, jusqu’à les juger incompétents, c’est que dans ce pays-là, les gens marchent sur leur tête!
Comme ce fut le cas pour des nombreuses autres victimes qu’on a longtemps abandonnées à leur sort, et qui sont mortes dans des conditions d’humiliation et d’abandon total, le peuple congolais verra dès demain, les mêmes autorités politiques et militaires qui ont programmé la mort lente et cruelle du général Mbuza Mabe, rivaliser d’ardeur et de zèle pour organiser des obsèques grandioses en « son honneur » ! Alors que durant des mois, le général Mbuza Mabe fut jeté dans les oubliettes, avec comme seul soutien les quelques membres de sa famille, demain nous verrons sa femme et ses enfants relégués au second plan lors des obsèques, pour laisser la place aux généraux d’opérette qui feront les zouaves devant la dépouille du héros de Bukavu ! Alors qu’hier ils prétendaient qu’il n’y a pas d’argent pour honorer les modestes factures des frais de ses soins médicaux, demain, nous verrons les mêmes autorités décaisser, comme par miracle, plusieurs milliers de dollars pour … « fêter » les obsèques du général Mbuza Mabe, leur énième victime tombée pour son « audace » et son patriotisme ! En effet, défendre sa patrie est devenue un crime de lèse-majesté en République Démocratique du Congo.
Devant la flagrance de la responsabilité du pouvoir d’occupation dans la mort programmée du général Mbuza Mabe, l’APARECO invite toute la classe politique congolaise, toutes tendances et toutes régions confondues, tous les officiers et soldats d’origine congolaise, toute la jeunesse congolaise et toutes les mamans congolaises, à se mettre débout suite l’assassinat masqué du général Mbuza Mabe.
Il est temps de nous tenir tous par la main, de nous dresser débout comme un seul homme, pour crier à la face de l’ennemi : ASSEZ, C’EST ASSEZ !
Il est temps de braver la peur individuelle et collective pour barrer la route à l’occupant et à l’envahisseur!
Oui ! Nous pouvons ! Comme l’avait dit Obama au peuple américain.
Oui ! Nous pouvons stopper le plan de l’ennemi !
Oui ! Nous pouvons renverser l’ordre des choses !
Oui ! Nous pouvons résister aux puissances du mal à travers le monde !
Oui ! Nous pouvons arrêter l’occupation et la balkanisation de notre pays !
Oui ! Nous pouvons arrêter les viols de nos mères, de nos femmes et de nos filles !

APARECO - 4 RUE DES COSMONAUTES - 94600 CHOISY LE ROI – France
Website: www.aparecordc.org/Email: apareco_rp@yahoo.fr
Tél.: 00 33 6 20 21 21 31