Des sources crédibles, nous apprenons comment Kabila s'organise pour exterminer les officiels Congolais. Les généraux et officier supérieurs congolais de l'armée et de la police ainsi que de certaines  personnalités civiles et politique de la 2ème république sont condamnés à être assassinés par empoisonnement ou autres moyens subtils et sophistiqués. Sur cette même liste, figurent les noms de certaines personnages congolais qui sont pourtant utilisés pour exécuter le sale boulot d'élimination physique parce que, en vie, ils seront des témoins gênants! Le général tutsi Malik Kijege serait nommé, en catimini, chef d'Etat major général  des FARDC par Joseph Kabila pour prendre la place du général Dédier Etumba, hors jeu et empoisonne! Nous allons publier très prochainement la fameuse liste qui va nous parvenir des services secrets de Kinshasa.

Nzamba Bolele